L'extrême droite au Danemark

Extrême droite au pouvoir: non
Au pouvoir: non
Extrême droite représentée au Parlement national: oui
Au Parlement national: oui
Extrême droite représentée au Parlement européen: oui
Au Parlement européen: oui

DD | Démocrates du Danemark

  • Score aux dernières législatives: 8,12%
  • Au pouvoir: non
  • Représenté au Parlement national: oui
  • Représenté au Parlement européen: oui

DF | Parti populaire danois

  • Score aux dernières législatives: 2,64%
  • Au pouvoir: non
  • Représenté au Parlement national: oui
  • Représenté au Parlement européen: oui

NB | Nouvelle droite

  • Score aux dernières législatives: 3,67%
  • Au pouvoir: non
  • Représenté au Parlement national: oui
  • Représenté au Parlement européen: non

Dernières élections législatives: novembre 2022
Prochaines élections législatives: novembre 2026

Le Parti populaire danois (Dansk Folkparti, DF), plus ancien parti d’extrême-droite du Danemark, a une ligne anti-etablishement, antifiscaliste, nationaliste et hostile à l’immigration et au multiculturalisme. Il ne se considère pas ouvertement raciste et n’est pas vraiment considéré comme tel par l’opinion publique, mais c’est bien sous l’influence de partis d’extrême droite et d’une frange du clergé luthérien qu’il développe des positions contre les droits des migrants.

Ce parti est en net recul ces dernières années, pour n’obtenir que 2,64% des voix aux élections législatives de novembre 2022, pour plusieurs raisons :

  • Les partis traditionnels se sont emparés des questions migratoires et le durcissement de leur position leur a permis de récupérer une partie de leur électorat du DF.
    En effet, de 2001 à 2019 (excepté 2011-2015), le DF avait soutenu l’ensemble des gouvernements successifs et minoritaires. Ce soutien lui a permis non seulement de bloquer un texte issu de l’exécutif, mais également de donner une place importante à la question migratoire dans l’agenda politique
  • L’extrême droite au Danemark fait face à l’émergence de nouveaux partis de cette tendance qui se concurrencent entre eux.

Ainsi, l’ancienne ministre de l’immigration Inger Stojberg a quitté le parti libéral pour fonder les Démocrates du Danemark, au programme fortement hostile à l’immigration et eurosceptiques. Ce nouveau parti populiste de droite, dont le nom même s’inspire clairement de celui des Démocrates de Suède, a fait une percée aux élections de 2022 avec 8,12% des voix.

Partagez sur: