L'extrême droite en Suisse

Extrême droite au pouvoir: oui
Au pouvoir: oui (coalition)
Extrême droite représentée au Parlement national: oui
Au Parlement national: oui

UDC | Union démocratique du Centre

  • Score aux dernières législatives: 28,55%
  • Au pouvoir: oui (gouvernement de coalition)
  • Représenté au Parlement national: oui
  • Représenté au Parlement européen: oui

Dernières élections législatives: octobre 2023
Prochaines élections législatives: octobre 2027

C’est au début des années 1990 que l’Union Démocratique du Centre (UDC) se radicalise et devient un parti d’extrême droite, avec quelques thématiques prioritaires : critique des politiques, libéralisme économique fort, politique d’asile stricte, indépendance du pays, sécurité. Le parti parvient à peser sur les décisions politiques et devient un acteur de la politique suisse. Ainsi, en 2009, malgré l’opposition des autres partis, l’UDC parvient à faire expulser les criminels étrangers, à fixer des quotas annuels en matière d’immigration ou encore à faire modifier la Constitution fédérale afin d’interdire la construction de minarets. Après son score historique aux législatives de 2015 (29,4%), l’UDC maintient son succès en 2019 et devient le premier parti avec 25,6% des voix.

Le dimanche 22 octobre 2023, l’UDC remporte une nouvelle fois les élections législatives, haut la main, avec 28,55% des voix au Parlement. La droite populiste renoue donc avec son score historique de 2015. Dans un contexte européen marqué par la question migratoire, des attentats et les tensions au Proche-Orient, l’UDC avait fait campagne contre « l’immigration de masse », les « diktats de genre » et la « folie woke ». Loin derrière arrive les socialistes avec 18% des voix.

Le 13 décembre 2023, les parlementaires désigneront les sept membres du Conseil fédéral (gouvernement), au sein duquel les quatre premiers partis se partagent les sept portefeuilles ministériels.

Partagez sur: